News/Blog

Hip Hop/Jazz – Arts The Beatdoctor: Lost Track Of Time

En parcourant les nouveautés musicales du moment, je suis tombé par hasard sur cet album ou plutôt compilation de morceaux qu’on pourrait qualifier vulgairement de fonds de tiroirs. L’album s’appelle ‘Lost Track Of Time: Unreleased 2002-2012′ du jeune compositeur et musicien néerlandais Bas Vermolen alias Arts The Beatdoctor.

Tout au long des 30 titres que compose le disque, on se laisse aisément porter par les instrumentaux variés, aux influences future-jazz, hip hop, électronique et broken beat. Plusieurs featurings y sont présents (Bless of Shahmen, Pax) ainsi que des remix (Yppah du label Ninja Tune et Xploding Plastix) qui rendent cette compilation plus qu’intéressante de par la qualité de sa réalisation et de l’aboutissement des morceaux.

Si vous voulez en savoir plus et écouter gratuitement la première moitié de l’album, ainsi que les réalisations précédentes du même artiste, vous pouvez vous rendre sur la page Bandcamp. A noter que l’intégralité des titres peut être téléchargeable avec un fichier PDF contenant des notes propres à chaque morceau sur la même plateforme.

Arts-The-Beatdoctor-Lost-Track-Of-Time

Aucun commentaire

C’est comme ça qu’ça se passe dans l’temps des fêtes…

La dernière ligne droite avant la nouvelle année a déjà commencé, alors il est temps pour moi de vous souhaiter de très joyeuses fêtes de fin d’année, ainsi que le meilleur côté musique… comme toujours!

Cette année a été plutôt calme en ce qui me concerne, mais je travaille depuis quelque temps sur un nouveau projet et plus précisément sur la musique pour un court métrage. Avant je l’espère très vite (mais ça  fait 2 ans que je vous en parle!) de commencer un nouvel album.

Autre nouveauté, mais elle est là depuis quelques mois: la refonte de la rubrique « Studio », réalisée entièrement par mes soins et qui se veut plus interactif. N’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil! Je pense également développer une nouvelle version du site, plus adaptée aux terminaux mobiles (smartphones et tablettes), puisque ces appareils vont très rapidement devenir le premier moyen d’accès à internet.

Sur ce donc, bon réveillon à tous!

Aucun commentaire

Synthescience – Des synthés virtuels gratuits

Spécialisé dans le développement de plugins, Synthescience nous offre depuis peu plusieurs synthétiseurs qui selon moi valent le détour, d’autant plus qu’ils sont gratuits. Le premier d’entre eux, appelé Prodigious (dont le nom rappelle le Moog Prodigy) est un synthé virtuel analogique monophonique/polyphonique, avec 2 oscillateurs, un filtre avec auto-oscillation, un arpégiateur intégré, un chorus et un delay pour les effets. Il a été lancé pour la première fois en 2009 à l’occasion du concours de développeurs organisé par KVR Audio:

Le second se nomme Poly-2106 et rend hommage aux synthés analogiques des années 80 (comme le Roland Juno 106). De leur propre aveu, les développeurs l’ont ainsi créé de telle manière à ce qu’il se rapproche le mieux de leur vision personnelle du synthétiseur. Il est actuellement inscrit au concours KVR Audio de cette année. Pour avoir essayé ces dernières semaines les deux instruments, il s’agit là de créations de très bonne facture que ce soit au niveau du son que du design. Les presets fournis et les morceaux de démos disponibles sur leur site (en cours de développement) méritent vraiment de se pencher sur ces deux plugins, disponibles donc en téléchargement gratuit, sans aucune limitation.

Actuellement, d’autres projets sont en cours de développement dont une « string machine » recréée à partir d’un modèle vintage qu’ils ont en leur possession, des synthés à base d’échantillons, ainsi que des effets.

Aucun commentaire

Ableton Live 9, Push, quid du 64 bits?

Ableton mettra à jour son séquencer Live début 2013. Parmi les nouveautés, l’interface légèrement remaniée, l’enregistrement et l’édition de l’automation (changements des réglages pendant la lecture d’un morceau) dans les clips en mode session (ce qui n’était possible que pour le mode arrangement dans les versions précédentes), un nouvel explorateur permettant de choisir parmi vos samples, presets d’instruments, plugins, … avec une barre de recherche instantanée.

A cela de nouveaux instruments et sons, la mise à jour et l’ajout de nouveaux modules de traitement (dont Glue, simulation d’un compresseur analogique des années 80), de nouveaux outils pour convertir de l’audio en MIDI (vous pourrez ainsi chanter ou fredonner une idée de mélodie que vous allez pouvoir convertir en MIDI pour la réutiliser dans un instrument ou synthétiseur), de nouveaux outils d’édition MIDI, ou encore l’intégration de Max For Live (outil de programmation musicale: vous pourrez ainsi créer vos propres modules ou instruments) disponible uniquement pour l’édition « Suite ».

Concernant le portage en 64 bits de l’application (vous permettant d’utiliser entre autre davantage de mémoire vive disponible sur les ordinateurs récents au lieu des 3,5 Go maximum en 32 bits), rien d’annoncé du moins sur le site, en attendant de plus amples informations à ce sujet ou une possible mise à jour future… Live est disponible en 3 éditions, la mise à jour pour les utilisateurs des versions antérieures sera toujours présente, le prix et les fonctionnalités sont détaillées sur le site d’Ableton qui a été complètement relooké et optimisé pour les smartphones et tablettes!

Mais ce n’est pas tout! Live 9 est accompagné de sa surface de contrôle live dédiée baptisée Push. Le contrôleur possède une matrice de 64 pads sensibles à la pression pour éditer à la main les séquences, créer des rythmes ou des harmonies et créer en live la structure de vos morceaux. Le tout en utilisant le moins possible le clavier et la souris. Il embarque 11 encodeurs rotatifs, un contrôleur à ruban, et un grand écran LCD. La surface de contrôle a été conçue avec Akai, à l’origine des célèbres MPC. Push sera commercialisé avec Live 9.

Aucun commentaire

D16 Group annonce LuSH-101

La firme polonaise D16 Group, connu pour ses plugins de traitement audio et l’émulation de plusieurs boîtes à rythmes célèbres vient d’annoncer la prochaine mise sur le marché de son premier synthétiseur virtuel. En projet depuis plusieurs années sous le nom « Shioitor », le synthé désormais baptisé LuSH-101 (faisant référence au Roland SH-101) est pour le moment disponible en bêta test. Il a été créé à partir de modules que l’on peut retrouver dans bon nombre de synthés modernes, son architecture est multitimbral et polyphonique. De plus, les algorithmes utilisés pour créer les oscillateurs et filtres (entre autres), ainsi qu’une attention toute particulière sur chaque partie traversée par le signal audio en fait un instrument se rapprochant au plus près d’un synthétiseur analogique. Il embarque 1700 presets couvrant une large partie des courants musicaux actuels, et des effets utilisant les algorithmes maison que l’on peut retrouver en plugins séparés sur le site de l’éditeur. Voir les liens ci-dessous pour plus d’informations.

 

LuSH-101 sur le site de D16 Group

Aucun commentaire